Blagues du dimanche

Blagues du dimanche

L’innocence d’un enfant

Un petit garçon demande à sa mère :
– Maman, j’ai quoi, dans le slip ?
– Un robinet, mon fils.
– Ah bon ? Celui de papa doit être bouché, alors, car j’ai vu la voisine souffler dedans !

**************************************************

Blagues du dimanche ou blagues de PâquesNouveau règlement d’un jeune marié à sa femme

  1. Je me lève quand je veux et je vais dormir quand je veux.
  2. Quand j’arrive du boulot, la maison doit être méticuleusement propre, et mon repas prêt.
  3. Le week-end, je sors avec mes copains et je décide de l’heure à laquelle je rentre à la maison.

Des questions ?
Son épouse répond que non et dit très calmement :
Moi, je n’ai qu’une seule règle : « Ici, on baise tous les soirs à 19 heures, que tu sois là ou pas ! »

**************************************************

Dur-dur d’être un zizi

      • Ce n’est pas facile d’être un pénis.
      • Le plus souvent, je suis enfermé dans le noir.
      • J’ai une tête, mais je ne peux pas penser.
      • J’ai un œil, mais je ne peux pas voir.
      • J’ai des boules à la place des jambes, et je ne peux pas marcher.
      • Je subis tous les jours des nuisances de voisinage avec ce voisin bruyant qui pue les égouts et  m’asphyxie continuellement.


      • Ma meilleure amie sent le poisson, et parfois même la vieille moule pas fraîche.
      • Quand ma meilleure amie s’absente, la plupart du temps, mon patron prend plaisir à m’étrangler.
      • Quand je suis excité, je finis toujours par vomir.
      • Quand ma meilleure amie est excitée, on m’enfonce dans un trou noir et humide. Et lorsqu’on m’en ressort, je ne peux pas dormir, car mon propriétaire ne cesse de ronfler.

**************************************************

C’est quoi, ton métier ?

Un homme et une femme couchent ensemble. À la fin, l’homme dit à la femme :
– T’es infirmière ?
– Oui. Pourquoi ?
– Tu te laves les mains avant. Tu te laves les mains après.
– Ha ha ! Très drôle ! Et toi, t’es anesthésiste ?
– Non. Pourquoi ?
– Parce que j’ai rien senti.

JOYEUSES PÂQUES !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *